Gilles de Chasles
Poète de bord de mer

Bienvenue

Site de poésie

« En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d’en faire autant. »
Marianne Williamson

Indispensable !

Lire un poème par jour pour vivre sa vie en harmonie du monde

106 jours de poèmes pour 20 € !

En vente ici

Le poète

Rien dans le malheur n’oblige à la tristesse.

Qui connait Gilles loue son courage. Son œuvre , comme sa vie est le souffle bienveillant d’un mot, d’un vers de poème, de son sourire qui va changer votre vie.

C’est un homme ambitieux qui s’est promis la vertu de l’amour ciment entre toutes les particules de l’univers pour venir à bout de sa maladie terrible .

La souffrance ne doit pas être ignorée mais entendue pour la vérité qu’elle-même a à affirmer avoue t’il .

C’est avant tout un homme joyeux .

Vivre, c’est jouir des laideurs comme des beautés du début à la fin de sa vie sans se demander qui est quoi.

Derniers poèmes parus

cliquez sur le titre du poème

Douce

Un imperceptible bruissement d’ailes et à peine mon nouveau droit au bonheur avait il éclos, que la surprise de,ô toi ,🦋 me vint immédiate valse à l’esprit. L’air est volubile au pesant ce que le frais amour est à la peur. Gilles de Chasles

Parce que

Parce que Parce que me taire t’arrange et me dérange Parce que ta bulle est refuge et te rassure Ta liberté est là, et m’éconduit Te respecter ainsi, ou ne plus être Parce que tu me plais et de toi je me délecte Parce que mes je t’aime sonores et moi le sourd Ma liberté […]

Nocturne marine au Sillon

Au soir humide des traitresses pluies d’ocre automneAlors qu’au loin des maisons, le ressac tonne,Aux pas fuyants des verts amants poivre et argent La houle baleine se cache à l’eau, mouillant les passants. Nous deux, ombres fluettes, à l’imaginaire oppresséL’âme allumette, le couple en boule, la gloire passée,Nous marchons. Nous errons. Nous arpentons, fats, le […]

Heureux comme le père d’Ulysse

Je suis un mort, que la mort, hélas, n’est pas venue chercher Mon existence est joies, aux sourires, l’offrande, l’outrage tempêtant ! Or, fraternel à la ville, de mon bon cœur liant, je ris pour tant! A l’heure esseulée, mes souffrances, iniques, fuient mes longs sanglots D’aucune larme, je ne veux vous savoir ni détresse, […]

Le Bonheur que l’on s’interdit

Le bonheur surprend car il se présente toujours à nous bien différent de celui qu’on attendait, à une heure où on ne l’espérait plus et à laquelle on s’est accordé d’être nous mêmes, c’est à dire en défaut de ne plus paraître ce qu’on donne à croire de nous. Étonnés de ne pas voir son […]

Lorsque

Lorsque le sort t’abandonne, et que l’adversité te fait farce, alors abandonne-toi à l’autre et laisse sa force faire face à ta place.Surtout, ne résiste en rien, ne te crois jamais moins que bien, tu n’arriveras à rien, sinon à enrichir ta peur.Accepte de te laisser surpasser par ce qui te surpasse.Aie l’audace de l’humilité […]

Baiser pacifique

Ce baiser, à tes lèvres suspendu, en belle ombre, A l’automnale lueur, d’une Lune, en demi sombre, Ce douze novembre, au parfum, clandestin, sans remords, Qui ? Pour juger nos vies de rêve, alligator? L’armistice, de mon désir révolte en éclats, Je n’en peux plus, de cette souffrance ! Or, te voilà ! Féline, duelle, […]

Mon désormais bonheur

Que les vils s’intoxiquent de leurs vilainies entre eux. Je ne veux plus rien savoir d’eux , je veux être heureux Que l’argent perpétue ses crimes , il n’aura jamais aucune valeur que sa chimère de bonheur. Mon plaisir n’a que l’entier de votre sourire, mon frère, ma sœur. Je vous aime , vous et […]

Le scandale de Chasles

poème aux élèves qui sauront Un jour se saura, ô hélas, que notre ami, Las, le Poète est mort, dans la cour d’une école, Gisant, sur le noir bitume, du sol de sa vie, De s’être traîné là, au courage par le col. De tous ces jours, où ses jambes se seront faites plomb,Nous tous, […]

Mon Malo aux vents

Mon Malo aux azurs en tourments, Tes saints sous la fougue du vent, Que je t’aime, malouin de la Rance De tes visages en très folles transes ! Tempête et pluie en cris, Aux bruits de mes ouïes, Mes yeux au tranchant métal Lacérant ton émeraude au pâle  De tes flots huitres et argent ; Mes bottes […]

Courageureux

Certains se découragent de chercher le bonheur pensant qu’il faut se lever tôt.À ceux là, je leur dis d’avoir plutôt le courage de vivre leur rêve, de peindre des arcs en ciel sur le ciel noir de leur nuit. C’est ainsi que je vois en chaque être vivant, le reflet sur Terre d’une étoile. L’avantage […]

Penser pour aimer

Penser à moi est me tenir pour bruit ton silence, De ce que je pourrais avoir pour toi d’importance, La transparente et insoupçonnable ignorance, Du renvoi aux calendes de ce que je t’aime, toi intense. De ton irrévérence, jusque-là, ornée de ma douce clémence J’en clame aujourd’hui, la cessation de ta prudente innocence, Offense et […]

Le calme profond d’un instant.

Les faits et les choses viennent aux êtres et s’en vont. L’agitation vient à moi quand l’amour cède à la raison. Or, seul aimer et être aimé m’apaise et me sourit. C’est ainsi qu’ à l’aube d’un court instant, lorsqu’au profond de mon âme, l’amour illumine ma nuit, que monte du socle de mon être, […]

L’Homme moderne

L’Homme moderne se moque des poèmes Dire pour faire Gagner pour dépenser Remplir pour vider Paraître pour donner à être Voir tout pour savoir Payer pour tuer sa peur Savoir pour tout croire L’Impossible pour possible Accélerer pour freiner Aller chercher le proche au loin Baiser pour aimer Détruire pour moins bien refaire Prier pour […]

Les vieux amants de Saint Servan

Poind le camaïeu des gris sur Alet en ombre. Et de ma plus vive émotion l’intense abonde. Au soir d’un jour pluvieux surgit d’entre les nuages Divine, féérique en flammes une lueur d’un autre âge . Nos doigts se serrent, la grâce offerte, nous nous regardons Si beaux amoureux allant sur la digue des Sablons, […]


Mes poèmes les plus beaux

Titi, le chat de Paul

Mon chat est espiègle.Mais c’est mon ami.Il transgresse les règles ?Ah non ! mon Titi ! Tout noir dans la nuitIl chasse les sourisManger le canari ?Jamais, mon Titi ! Ce jeune chat très joueurMet de bonne humeur.Lui, le plus gentil !Je t’aime, mon Titi ! Un petit garçon, Paul , m’a demandé si je […]

Rhum de route, le monde à l’envers

Étant allés de bon matinA Saint Malo depuis AntrainNous nous sommes quelque peu perdusPourquoi donc étions nous venus ? Au débarqué des quais, hagards Saoulés de la foule, nos regardsFaufilés sur ces rêves flottants Aux couleurs du monde délirant C’en était trop ! Nos souscriptions Immédiates et radicales Aux marchands d’éthyle, nos têtes de pionsA […]

Mes mots-arts

Qu’importe le temps,  Où tu veux être là  Blottie tout contre moi Dehors s’écoule le vent Et de l’automne la pluie Hâtive, viendra bien assez tôt la nuit Et du retour à l’avent Frais sera Saint Servan Au balancier des heures Le tic tac des secondes Ta tête sur mes genoux Tes cheveux en bataille  […]

Napoléon colère

Moutarde me monte au nez quand surgit ma colère   Homo disparait laissant place au délétère Je me fuis, je m’emporte dans des flots rugissants Je ne suis plus de moi-même qu’être agonissant Je m’explose, je me tue. Calme. Paix est mon cratère Le joug de ma sombre rancune, git là. Cimetière Apaisé est en […]

Ajonc de Fréhel

Splendide lueur d’Armorique, ajonc du Cap Fréhel, Fleur beurre soleil, larme d’étoile, tombée du ciel. Salé sucré, est ton embrun, qui embaume la lande. Rose de bruyère arasée, rocaille goélande Parfum de mer emmêlé à la Terre, tu piques De tes côtes acérées, la main idiote bernique Parisienne et d’ailleurs, qui te parle de si […]

Ton corps

Mes mains devenues yeux, ta peau terrain de je Je sans «u » car émoi, toute beauté, moi, sans voix. Le monde est silencieux, mon horizon soyeux. Ton corps est roi, moi, ton sujet, ma foi. Au glissé sur ta peau, suave délicat et beau, La réponse de mes sens, fulgurante, sans patience. Ta splendeur […]

Survivre à son ignorance

L’école ne fabrique que de l’échec scolaire puisqu’elle n’apprend pas l’essentiel :l’Homme n’est pas sur Terre pour savoir, mais pour survivre à son ignorance.

La joie, pourquoi ?

La joie est le sang de l’âme et la peur son poison. N’est pas un homme, pas une femme qui ne soit mon frère ou ma sœur d’humanité. L’autre dont j’ai si peur n’est que le malentendu que j’ai avec moi-même d’avoir trop longtemps oublié que j’étais pièce unique d’un puzzle appelé Univers . Ou […]

Docteur François

Le matin s’est levé frais au soleil naissant.En douceur, l’horizon s’est s’est fait couleurs d’agrumes.Et montent vers les cieux les volutes de brume.Le paysage traversé est éblouissant.Hier soir au coucher, je t’ai laissée boulversée.Je te voulais souriante, sans aucune larme versée. Fière et patiente, tu es fort jolie demoiselle,Belle et parfumée , tel ce décor […]

A Saint Michel de Plélan

Te rappelles-tu filant à travers les grands champsDe notre insouciance, la chemise ouverte au vent,Les pieds de terre crottés, le regard culotté,Le rire franc à la bouche ? C’étaient de beaux étés. Les foins secs engrangés, l’heure était au goûter.Tartine de pain beurrée, sous chocolat râpé,Un verre de cidre frais, menthe à l’eau les enfants.Nous étions […]

Grain de beauté

Beaux, de ma bouche, ces mots, De mon cœur, les sentiments, De ma conscience, l’envie. De mes yeux, l’être charmé, De mes mains, le manque caresse À mon souvenir, ton doux parfum À la forêt de mes sens, Toi, l’étincelle, pyromane, Braise incendiaire de mon corps, Tu mets le feu à ma vie. Tu es […]

Saint Jacut, 1975

C’était juillet et maman était brune et belle . Nous deux, frères, le pain beurre chocolat autour d’elle. Victoire d’enfants, nous nous étions enfin baignés. Le sable s’était fait mer, nos cheveux tout mouillés. Saint Jacut, entre Arguenon et fond de la baie Nous deux, gâtés au club Mickey, maman en paix. Mais Bretagne n’est […]

Fraternité

Homme, ta peur a son onguent dans la musique de mes mots. Son prix a celui de ton propre jugement, confronté à mes idéaux. De la beauté entendue de mes vers, retrouve le luminescent univers De ce que tu fus jadis, être de courage et de vertu, avant ton calvaire.   Homme, ta peur n’est […]

Papillon

Papillon, délicieux frisson de mon âme,Trouble de ton invisible vol mon émoi,Sillonne d’Eole, nos pleines vies anagrammes.A mes cils battants, tes couleurs, toi.Mon roi.

Mon âme bretonne

Granitique et romane est mon âme, le celte de ma langue s’étant fait gallo. Devenu voyageur, je me suis emporté à l’ailleurs, de mon Armorique, viscéral pollen. Des paysages de mon ancre malouine aux landes de Belle Île, de Fougères à Iroise, je me sens pays en mon pays, né de l’Est breton. Gallèse est […]

Au matin, l’or à oser t’aimer

Au premier matin, la cuillère sortie a le goût de l’or, en vérité. Un matin de trop, l’or, insipide, le brouillard de l’ordinaire s’est reconnu. Perpétuelles fleurs de mon cœur seront tes splendides beautés sauf à toi, à ne plus t’offrir de mon amour ses saveurs aurifères Ce triste jour au soleil, sera mon départ […]

Le poète, bouche de l’âme .

Le poète a l’oreille de l’âme.Nous l’avons oublié, les deux  s’en sont allés .Au péril de nos corps et  esprits au bord du gouffre de l’incertain, il est peut-être temps de nous  en détourner en leur ouvrant  grand de notre coeur le renouveau..

Piscine

Belle paresse du bleu au milieu du vert Le bassin est là, attendant vos brasses Les lignes du bois gris atours, tous unis vers Cul blanc, déjà nu, l’eau vous embrasse Au glisser bleu humide sur votre peau Crawl suave, papillon d’eau, joliment être, … L’onde est juste fraîche, ô le lieu si beau !Plus […]

La vieille dame et solidor

Sommeil sans fortune, fin de nuit à Solidor La vieille dame de pierre face à moi me regardant Je m’interroge sur la beauté du lieu qui dort Comment est-ce possible d’être à la peur conciliant Quand on se sait si pauvre miséricordieux en grâce ? Le blanc bleu azur du ciel en miroir des flots, […]

Abonnez-vous

Inscrivez-vous à une newsletter hebdomadaire pour découvrir les derniers articles de blog et du contenu exclusif. Dans votre boîte de réception tous les mardi !

h